pauline, lesbienne mais pas que !!! chap 5

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

pauline, lesbienne mais pas que !!! chap 5je sens les rayon du soleil qui se lève me caresser le visage, j’ouvre les yeux et je vois les rayon du soleil traverser la chambre, je me retourne dans le lit et je me retrouve nez a nez avec sandra, elle est si belle quand elle dort, je pose mon front contre le sien, je lui dépose une léger baiser sur ses lèvre, elle frémit, je vois ses paupière s’ouvrire et je découvre ses magnifique yeux bleu ciel plonger dans les mien, elle me lance un sourire et me rend mon baiser, mais en plus passionnée.”bonjours mon cœur<3 bien dormit?" me lança t'elle."un peu de mal a m'endormir, mais j'ai bien dormit et toi?" je m'étire les bras faisant ressortir ma poitrine juste sous son nez."mmmmh oui, mais ses bizarre j'ai rêver que je re gouttais a se délicieux milkshake que tu ma fait gouttée hier, mais le gout était plus fort qu'hier."je n'est pu m'empêcher d'avoir un petit sourire, si elle savait que c'était le sperme de son père qu'elle avait eue en bouche cette nuit, mais je me suis garder de le lui dire.je rejoins la table dehors pour prendre mon petit déjeunée avec sandra et sa mère, mais je ne vit pas son père, il devait sans doute encore dormir. après le petit déjeunée, la mère de sandra proposa qu'on aille faire un tour pour se promenées, se que j'acceptais, nous quittions le mobile home et nous allons nous promenées toutes les trois, nous avons fait plusieurs magasin, acheter quelque vêtement et autre babiole, quand le téléphone de la mère de sandra retentit, c'était son mari, il demandais ou on était, elle lui d'expliqué et lui dit qu'on allait bientôt revenir.une fois arrivé, il nous attendais, il avait préparé a manger, il me lançais son regard lubrique, comprenant qu'aujourd'hui j'allait encore avoir le droit a me faire baisée comme une chienne, l'idée me fit mouiller tout de suite.après le repas, la mère de sandra voulait aller voir une amie qui habitait la région, le père de sandra lui dit qu'il voulait profité de son weekend et qu'il préférais aller a la plage et me proposa d'aller a la plage avec lui, sachant se qu'on allait faire, j'acceptais, sandra préféra aller avec sa mère pour ne pas la laissée seul, elle m'en voulait pas car elle savait que je suis une grande timide avec les gens que je connais pas. une fois qu'elle sont parties toutes les deux, je suis aller prendre une douche dans le mobile home, le père de sandra me rattrapa."bah alors ma p'tite pute! tu crois aller ou comme sa!" il me plaqua contre le mur."je veux aller prendre une dou...." il me mis sa main sur ma bouche."tu a osé me laissé seul toute la matinée et tu ose me répondre! n'oublie pas que t'es ma pute, que tu est mon vide couille personnel, et pour l'instant mes couille son bien pleine!" il me pris par le bras et m'emmena dans sa chambre, il me lança sur le lit."tu vas devoir m'essorer les couilles si tu veux aller quelque part maintenant!! aller déshabille toi sale pute!"je commençais a être exciter, j'adore quand il me traite comme une chienne, je me lève du lit, lui att**** a mon tour son bras, et lui fait comprendre de s'assoir sur le lit, j'entame alors un strip tease."mmmmmh ooui vas y fait moi bandé sale chienne en chaleur!"je commençais a déboutonner mon chemisier, lentement, mes seins sortait littéralement, mes tétons était si dure, ils mourrait d'envie d'être pincés, léchés, pressé, je le voyais bavé devant ma poitrine, puis je me retourne, déboutonnant mon mini short, je dandinais du cul puis le faisait descendre tout doucement, dévoilant mon gros cul et le string rose qui en dépassais, puis le fit descendre jusqu'à mes cheville tout en me penchant vers l'avant, ce qui faisait ressortir mon cul, dévoilant mon string coller a ma moule trempée, qui en avait pris la forme, quand je me relève, je tourne la tète en sa direction, il ne détachais pas son regard lubrique de mon cul, je pouvais voir que sa bite avait enfler dans son pantalon."mmmmmmmh je sent que je vais plus tenir très longtemps p'tite pute! met toi a 4 pattes et avance bers moi comme la chienne en manque que tu est!"je me mit a 4 pattes comme il me la ordonné, j'avançais sensuellement vers lui, ne quittant pas mon regard du sien, une fois arrivée entre ses cuisse, il commença a déboutonné son pantalon, puis sortit enfin son énorme engin face a moi qui palpitais d'envie de me la coller et de jouir en moi, je ne pu m'empêcher de lui retirer son pantalon pour pas qu'il soit gêner, effectivement je pu voir ses lourde couille qui on fait le plein cette nuit, mmmmmh j'ai tellement envie de goutter son foutre tout frais."bonne petite pute! tu vois quand tu veux! mais la se n'est pas pratique! assis p'tite chienne!" il se relève et moi je m'assois par terre, sa bite juste sous mon nez, elle sautille devant moi, il est excité et ne tien plus en place."aller ouvre la bouche garage a bite, que je puisse garé ma grosse bite bien au fond de ta gorge!"j'ouvre en grand ma bouche, il avance son gland, le passe sur ma langue, puis il continue d'avancer, jusqu'à buter au fond de ma bouche, il empoigne ma chevelure, et force le passage, son gland tape le fond de ma gorge et continue d'avancer, il est a présent au fonde ma gorge, son gland chauffe ma gorge qui se contracte sur le long de son membre, ma salive enduit sa bite, il recule, je peut sentir sa bite racler ma gorge, il la ressort entièrement , un filet de bave relit sa bite a ma bouche, j'y suit habitué, je lui lance un petit sourire, qu'il me rend, puis il l'en renfonce avec force, son fethiye escort gland a buter contre mes lèvre et forcer ma bouche a sourire, il atteint directement le fond de ma gorge, il commence ses va et vient, de plus en plus vite, il me baise la gorge, il est fermement agrippé a mes cheveux, je suis si excité, mais j’ai l’interdiction de me masturbé pendant que je le suce, ses très frustrant, ma moule me pique d’excitation, mais je sait qu’après il me la collera bien au font de ma chatte.il continue encore et encore de me violé ma bouche, ses couille frappe mon menton avec force, sa bite palpitait dans ma gorge serrée et baveuse, il sortait de ma gorge de temps en temps pour me présenté ses grosse couille, je les attrapais entre mes lèvre, je les suçais de désir, j’avais qu’une hâte, que ses couille bien pleine me gicle tout au fond de ma chatte, puis il me remettais sa bite dans ma bouche il me donne un dernier coup de rein, il se planta au plus profond de ma gorge, m’empêchent de respirer, ma tète coller contre lui.”mmmmmaaaaaaaaahhhh mais quelle pute!!!! t’a gorge me fait un de ses biiiien!!! mais j’ai envie de ta chatte de petite salope en chaleur! tu va déguster!”il me retire sa bite de ma gorge, elle est couverte de bave, je reprend difficilement mon souffle, toujours agrippée a mes cheveux, il me relève, et m’embrasse, enfournant sa grosse langue dans ma bouche, nos langue s’entremêle dans une dance endiable, puis il me met a 4 patte sur le lit, il grimpe lui aussi, il me chevauche, c’est cuisse au niveau des mienne, il me plaque  avec sa main dans mon dos, mon cul bien relever, il pose sa bite sur ma raie, avec son autre main , il baisse mon string a mes genoux, puis il att**** sa bite, il veux me la plantée directe dans ma moule, il prend un peu de hauteur et abat son coup de rein, manque de chance, son gland bute ma vulve mais ne rentre pas, sa bite glisse sur ma moule brulante et trempée de ma mouille, sa gland frotta bien fort sur mon clito, se qui m’arracha quelque petit cris de plaisir, il recommence, et il rebute, il recommence et il rebute encore, sa commence a l’énerver.”MAIS PUTAIN TU VA LA PRENDRE OUI!!!!!!!! PREND MA GROSSE BITE AU FOND DE TA CHATTE SALOPE!!!!!”il donne plus d’élan et cette fois si, il me la met directement dans le fond, sa bite couverte de bave et de ma mouille glissa rapidement dans ma moule, son gland s’écrasa au fond de ma chatte, j’en est criée de plaisir, sa été si violent, j’en est faillit m’évanouir, m’a chatte enveloppa sa bite et le serra si fort qui n’arrivais plus a bougé.”mmmmmmmhaaaaaaaaaaaa oooooooooui!!!!!!!! putain tu m’écrase la bite salope!!!!!! sa va être difficile de te baisée mais j’aime trop quand ta chatte me serre si fort!!! elle a pris la forme de ma bite!! mmmmmh trop bon! t’es une vrai pute en chaleur!”je sentais son gland brulant au fond de ma chatte, sa bite tressautais, il commença alors a essayer de se retirer doucement, chose qui n’était pas facile, ma chatte ne voulait plus le laisser sortir, elle l’agrippais fermement, il réussi néanmoins a se retiré, centimètre par centimètre, puis la remis jusqu’au fond lentement, je couinais de plaisir, mon orgasme était proche, quand je mettais ma tête entre mes bras, mon regard était absorber par le faite qu’a chaque fois qu’il me la collais bien profond, je voyais une bosse sur mon pubis la ou sa bite tapais dans ma moule, j’était au ange, ma chatte était bien remplit avec sa grosse bite.”mmmmmmh aller on y va a fond maintenant!!!!!! prend sa sac a foutre!” il se retira brusquement et me la remit au fond directe, il me baisais enfin comme j’aime, il encrassais son gros gland bien au fond, je me sentais perde pied, j’en pouvais plus c’était trop bon, j’en hurlait, il me plaqua la tête dans les couverture, sa le faisait kiffer d’entendre mes cris de plaisir étouffer dans la couette, je sentais ma jouissance monter en moi, sa bite me frappais le fond a chaque coup, je mouillais comme une folle! je pouvais sentir ma chatte en réclamée encore et encore, ses couille pleine me frappais le clito dans des bruit de claquement qui résonnais dans la chambre, il en était rouge vif, mes jambe tremblais sous les coup répéter de sa bite en moi, mon gros cul claquais sur lui, je devenais dingue, mon cœur allait explosé.”aaaaaaaaaaaaaah alors ma salope tu aime hein! t’es ma pute bien soumise a moi et rien qu’a moi! tu va devoir encore endurer pendant un petit moment! j’ai envie de profité de ta moule de salope!” il commença a ralentirai, me faisant apprécier chaque centimètre de bite qu’il m’offre, il me la colle bien au fond, je sentais sa bite faire ses long va et vient, puis il repris la cadence, il me baisais comme un sauvage, il me pilonnais, je sent mon orgasme arrivé, j’agrippe les drap, il l’a remarquer.”aaaaaaah non tu jouis pas maintenant sale chienne! tu jouira quand je te l’ordonnerais! tu ma laisser en chien se matin c’est t’a punition sale pute “il s’arrêta net au fond de moi, me laissant perdre ma jouissance. je lui fait signe de continuer, il repris alors sa cadence, j’en pouvais plus, a chaque fois que j’allait jouir, il s’arrêtais, puis reprenais , j’était a bout. puis je sentie un regard pesant, quand je baissa la tête entre mes bras, je vit dans le cadre de la porte la mère de sandra, elle nous regardais, elle avais l’angle parfait pour voir ma chatte avaler la grosse bite de son mari, elle m’entendais hurler de plaisir que me procurais la bite de l’homme qu’elle a épouser, elle entendais les escort fethiye couille frappé mon pauvre clito rouge de plaisir.”mmmmmhAAAAAAAAh sa vient ma p’tite pute!!!!je jouis!!!!! prend tout mon foutre ma vide couille!!!!!!!!” il me la colla  au fond, il déversa ainsi une énorme dose de son foutre tout frais bien au fond de ma moule, ses jet son puissant, dans cette position, je sent bien les jet de sperme me taper le fond, mon ventre était brulant, je jouis au moment même ou il jouis, au yeux de sa femme qui contemple notre jouissance, elle pouvais voir les couille de son mari sauter a chaque jet de sperme qui me remplissait, il est resté en moi pendant 5 bonne minute, sans bouger, puis il se retira et me donna encore quelque bon coup de rein bien placé dans un râle de male viril.”aaaaaaaaaaaaaaaaaaaah bonne pute a son papa! mmmmmh tu a bien jouis au bon moment! tu est une bonne vide couille, une bonne grosse dose comme tu les aime! tu va finir par tomber enceinte avec tout se que je te met a chaque fois!”je tentais de le prévenir que sa femme était la, mais j’était complètement KO.”quoi ma petite pute? tu en veux encore? t’es vraiment qu’une chienne! va falloir attendre encore un peut ma p’tite videuse de couille. papa te remettra encore une bonne dose de bon foutre bien chaud d’ici quelque minute d’accord?!”sa femme entra dans la chambre.”mais putain c’est quoi se bordel! tu est devenue complètement fou! tu baise avec la copine de ta fille! t’es cinglé et d’après se que je comprend sa fait un moment que vous le faite juste sous notre nez! heureusement que sandra n’est pas la elle est aller a la plage pour vous rejoindre. putain t’es qu’un enfoiré, tu la prend sans même mettre de capote, tu va la foutre en cloque avec t’es connerie!”il s’approcha de sa femme, et lui roula un patin, il la plaqua contre le mur et continuais de l’embrasser.”mmmmmmmh quoi ? tu doit pas avoir une très bonne mémoire ma p’tite femme. a une époque tu était ma p’tite pute aussi, mais dernièrement t’es devenue trop mollassonne au lit, alors j’ai profiter que notre fille est amené une pute de remplacement, et puis après tout, tu a aimé se que tu a vu pas vrai? ma petite chienne de femme!” il passa la main dans le pantalon de sa femme, en ressortant sa main, elle était couverte de mouille, sa femme rougis.”mmmmmh aller avoue le! si tu était vraiment en colère tu nous aurais arrêter, tu ne serais pas rester juste a me regarder la remplir. avoue le! t’aimerais toi aussi en faire ton esclave sexuelle! je suis sur qu’elle le veux aussi! hey ma p’tite pute! Vien léchée la bonne chatte a maman!”la mère de sandra ne dit rien, je me lève difficilement du lit, a 4 pattes et m’avance vers elle, son maris lui défait son pantalon, exposent alors la culotte trempée de mouille de sa femme, une fois arrivée a hauteur de sa chatte, son mari lui baisse la culotte, je vois alors une splendide chatte toute trempée, une odeur sucrée me parvient, la même odeur que la mouille de sandra, je plonge alors ma tête entre les cuisse de la mère de sendra, passant ma langue dans cette moule sucrée, faisant alors des petit rond sur son clito, elle appréciais se que je faisait, elle tremblais, sa devait faire longtemps quelle voulait qu’on s’occupe d’elle, son mari n’en perdait pas une miette, elle agrippas mes cheveux, elle me plaquais ma bouche sur son clito, je la léchais ardament, sa jouissance ne se fit pas attendre.”je…je ….je joooooooooooouiiiiiiis!!!!!!!!!!” elle me serrais fort, je sentais sa chatte trembler et sa mouille couler dans ma bouche, sa mouille si sucrée, mmmmmh un vrai régale!”bah alors ma p’tite pute! t’a fait jouir maman! t’es une bonne petite chienne! mais regarde! maintenant papa a la bite bien dure! va falloir arranger tout sa!” il lança un regard a sa femme, il lui pris le bras et l’emmena dans le lit, il la mis en levrette.”ma p’tite pute ta fait du bien pas vrai! maintenant si tu veux en profiter va falloir m’obéir compris salope!” il frottais son gland entre les lèvre trempée de la chatte de sa femme, elle tourne la tête vers moi et dit :”ou….oui, je ferais tout se que tu me dira””mmmmmh c’est se que je voulait entendre! maintenant tait toi et prend ma bite bien au fond salope!” il fit rentrer sa bite directe au fond de sa femme, facile comme sa moule était bien trempée, elle hurlait de plaisir, son regard était plonger dans le mien, a la voir se prendre de bon coup de bite, je ne mit pas longtemps a monter dans le lit face a elle et écarter les cuisse pour qu’elle me bouffe la chatte elle aussi, elle ne se fit pas priée, elle m’attrapa les cuisse pour me rapprocher d’elle et enfonça sa tête entre mes jambe, sa langue bien chaude me léchais mon p’tit clito encore rouge des assaut de son mari, elle me faisait un bien fou, de temps en temps, je regardais son mari, il la bourrais bien, mais je comprenais dans son regard, qu’elle ne le satisfaisait pas, qu’il avait envie de me prendre moi et pas elle.”mmmmmmh ma p’tite pute mes ton cul en levrette a coté du cul de ma femme! j’ai envie d’alterné entre vos deux chattes de chienne en chaleur!” je me releva et me plaça comme il le voulait, mon cul coller a coté du cul de sa femme.”mmmmmmmmmh qu’elle vu magnifique! mmmmmh je vais te prendre ma p’tite vide couille! tu la bien mérité après avoir fait jouir maman!” il approcha son gland, et il me la mis en entière, avec lenteur, comme si il voulait apprécier ma chatte, sa femme me regardais prendre du plaisir en accueillant la bite de son fethiye escort bayan mari en moi.”aaaaaaaaaaaah y a pas a dire ta chatte est la meilleur ma p’tite pute! t’es encore si serrée mmmmmmmmmh! alors que ma femme est dilatée après seulement quelques coup de bite mais toi mmmmmmmh j’adore ta moule de catin!” sa femme lui lançais un regard plein de malice, puis elle me regarda, plongent ses yeux dans les mien, elle m’embrassa langoureusement, sa fille tien bien d’elle, elle a la même façon d’embrasser, je perdais la tête, les coup de bite répéter commençais a me faire perdre la tête, la jouissance arrivais, mais il se retira, se plaça derrière sa femme elle lui la colla bien au fond, elle ne pu résister a crier son plaisir.”putain y a pas a dire! t’es trop dilater ma salope! avec ton gros cul de jument en chaleur! tu avale ma bite trop vite! heureusement que t’es bonne pour faire les pipe sinon y aurais longtemps que je serais partie!” il lui donnais de violant coup de rein, je continuais a embrasser sa femme, sa l’excitais de nous voir s’embrassée toute les deux, il alterna ainsi entre nous deux pendant plusieurs longue minute, chacune d’entre nous était au ange.”mmmmmmmmh je sent que sa vient!!!! je vais vous balancé mon foutre dans vos chatte a toute les deux!!! tien ma pute de femme prend t’a dose de sperme! nnnnnnghh!!!” il se colla au fond de sa chatte et lui balança les première giclée, elle a hurler de plaisir, puis je le vit att****r sa bite pour retenir les prochaine giclé, il me l’enfonça violement et me la colla au fond, je reçu enfin les dernière gicler qui me fit jouir intensément, mon ventre était enfin comblée, bien remplit de foutre bien chaud.nous nous sommes allongés dans le lit tout les trois, sans rien dire, puis c’est sa femme qui déchira le silence, elle imposa des règles : elle veut être prévenue pour qu’elle puisse distraire sandra pour qu’il puisse me baisé tranquilement, qu’il utilise des capote ou alors que je prenne la pillule, qu’elle puisse participée quand elle le souhaite, et quelle dispose de moi comme elle l’entend. bien sur il se met d’accord avec sa femme.sandra rentra au mobile home, je pris ma douche et elle me rejoignait, elle me demandais pourquoi elle ne nous avait pas trouvée moi et son père, je lui raconta un bobard et naïve comme elle est elle me cru.la soirée passait, nous allions tous nous couché quand la mère de sandra me susurra a l’oreille :” rejoins nous des qu’elle dort, mon mari veux dormir les burne a sec!”sandra c’est endormis, je sort du lit discrètement, arrivée a leur porte, j’entrouvre la porte, je vois son mari et elle me faire signe de rentrée, il tapote le lit pour me faire signe de les rejoindre.”mmmmmmh mes deux chienne son la?! biiiiiien ! papa n’a pas encore tout craché son foutre et ses burne lui font très mal! alors mes petite pute vous aller sucée papa pour qu’il puisse enfin dormir les burne bien vide! compris?”on lui baisse son pantalon, il est allongé dans le lit, les bras derrière la tête, sa bite était déjà bien dure, on se pencha chacune de notre coté sa femme attrapa son gland dans sa bouche, elle lui pompais le gland, moi je donnais de petit coup de langue sur la longueur de sa bite.”mmmmmmmaaaaaaah c’est trop bon! avoir 2 chienne en chaleur qui vous suce la bite! mmmmmmmmh je crois rêver!” je lui att**** ses grosse couille entre mes lèvre et je les lui pompe, sa femme s’appliquais, elle avait maintenant toute la bite de son mari entièrement dans sa gorge, je voyais la bosse que formais au passage de la bite de son mari dans sa gorge.”mmmmmh ma salope! sois partageuse enfin, laisse la elle aussi la prendre dans sa gorge!” elle commença a le faire ressortir de sa bouche, et me le tendis, je le pris en bouche et le fit glisser lentement au fond de ma gorge se qui étonnais sa femme, une fois mes lèvre coller a son pubis, elle m’attrapa les cheveux et me fit prendre la cadence, la bite de son mari me baisais la gorge, puis elle me bloqua la tête, la bite bien au fond de ma gorge, elle me tira les cheveux et je fit sortir la bite de son mari de ma bouche, elle le repris en bouche , le fit glisser dans sa gorge, puis le retire, elle me poussa a le sucé a mon tour, elle me le fit glisser au fond de ma gorge, puis me le retira et ainsi de suite en alternant, il était au ange, il pouvais baisé 2 gorges simultanément, puis elle attrapa sa bite, et donna de nombreux coup de langue, du gland jusqu’au couille, elle m’incita a faire de même, nos deux langue glissait de bas en haut sur sa queue, on entremêlais nos langue sur son gland rouge de plaisir.”mmmmmmaaah mes p’tite pute! la purée arrive! que l’une d’entre vous récupère mon foutre et le donne a l’autre, ensuite vous aller me montrée vos bouche pleine de sperme et vous avalerez! mmmmmmh sa arrive vite!!”elle le pris dans sa bouche, juste le gland, je pouvais voir la bite de son mari, envoyée la purée dans sa bouche, sa bite et ses couille tressautais a chaque jet qu’il envoyais dans la bouche de sa femme, après plusieurs saccade, elle retire le gland de sa bouche, puis elle m’att**** la bouche, me fait pencher la tête en arrière, j’ouvre la bouche pour récupérer le précieux jus de couille, elle me donna une bonne quantité, ma bouche était quasiment pleine. on se tourne vers lui présentent nos bouche pleine de sperme.”aaaaaaaah voila ! vous este deux bonne pute! vous m’avez bien dégorgé les burne, je n’est plus rien en stock! avalée mon foutre mes p’tites salopes!” on avala tout son foutre chaud et frais dans des bruit de déglutition salace et on lui représenta nos bouche vide. je ressortais de la chambre rejoignent ma douce qui dormais a point fermer, je lui deposa un tendre baisée et m’endorma contre elle.fin suite prévue 😉

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir