Le meilleur coup de ma vie (elle)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Le meilleur coup de ma vie (elle)La première fois que je l’ai vu, je l’ai trouvé sympathique et plus je le regardais, je pensais que c’était un homme bon. Ce qui me dérangeait, c’était qu’il semblait avoir beaucoup de copains et surtout de copines. Elles n’arrêtaient pas de venir picorer auprès de lui et ils semblaient s’amuser.Un peu plus tard dans la soirée, j’ai vu qu’il était seul et je me suis rapprochée mais une autre fille l’a abordé et ils ont rigolé ensemble. J’ai pensé que ce ne serait pas pour ce soir et que ce serait encore une soirée comme je les redoutais. Pourquoi, n’arrivais-je pas à mettre le grapin sur un type bien. JJe l’ai observé encore un moment puis j’ai décidé de partir. J’ai récupéré mon sac à main et j’ai gagné la sortie. Je connaissais un raccourci, une petite ruelle sombre qui me permettrait de rentrer chez moi plus vite. Je m’y suis engagée. J’étais presque au milieu de la ruelle quand j’ai senti une main sur mon épaule et un souffle dans ma nuque.- Attendez, m’a dit la voix ! Ne partez pas si vite !Je me suis retourné. C’était lui. Il m’a embrassé puis il a collé ses lèvres sur ma bouche puis, je ne sais plus comment c’est arrivé. Il était en train de me faire l’amour sur un muret. Son sexe allait et venait dans mon vagin et ça me plaisait. Je n’avais aucune crainte. Mieux que ça, je mouillais. Je mouillais beaucoup quand tout à coup j’ai eu un orgasme.Je n’en avais pas souvent parce que je n’avais pas de partenaire et que je devais me contenter de la masturbation. J’avais à peine joui que le flot de sperme m’a envahie. Nous n’avions même pas prononcé une seule parole. Le type est resté en moi encore un moment puis il s’est retiré et j’ai eu l’impression d’être orpheline. II m’a aidée à me relever puis j’ai remis mes vêtements en place. Mon partenaire m’a accompagné jusqu’à la station bursa escort de taxis et je l’ai regardé s’éloigner.Une fois chez moi, je me suis déshabillée et j’ai pris une douche. J’ai pensé que je l’avais regardé toute la soirée sans pouvoir l’aborder et maintenant, je l’avais perdu. J’ai mis mon tailleur sur un cintre et en faisant ça, j’ai trouvé une carte de visite dans une poche. Je savais que c’était la sienne. Il n’y avait qu’un numéro de portable. Je l’ai fait mais personne n’a répondu.J’ai réessayé le lendemain. Une voix d’homme m’a répondu. Je ne savais pas quoi lui dire mais il m’a dit tout ce que je devais faire en me donnant un rendez-vous. J’y suis allé. Comme il m’avait dit, la porte de l’appartement était ouverte mais il faisait sombre. Les volets étaient fermée et la lumière ne fonctionnait pas. Je me suis avancée dans le couloir et soudain, j’ai senti le souffle et les mains se sont posées sur moi puis je suis tombée à genoux et nous avons fait l’amour. J’adorais déjà cette énorme bite qui me pénétrait. J’ai tenté de dire quelque chose mais mon amant m’a fait taire. Il me tenait solidement par les hanches et il me labourait le vagin mais il a cessé et il s’est enfoncé dans mon anus. Je n’avais jamais fait ça. Ça m’a fait mal au début mais j’ai serré les dents et je m’y suis habituée puis c’est devenu agréable.Mon amant a pris ma main droite et il a guidé mes doigts sur mon clitoris et il m’a aidée à me masturber et j’ai continué toute seule. Là, je retrouvais mes habitudes encore que je ne me sois encore jamais masturbée en levrette. J’ai pris mon pied puis le sperme a envahi mon anus.Nous sommes restés sans bouger. Chaque fois que je voulais parler, mon ami me faisait taire. Il a quand même fini par me laisser me relever et j’ai pu voir son pénis. Jamais encore je n’avais imaginé que ça puisse bursa escort bayan être aussi gros. Quant aux couilles, elles étaient aussi grosses que des citrons. C’est là que le type m’a parlé pour la première fois. Il m’a demandé de lui faire sa toilette et comme je ne comprenais pas, il m’a mis sa bite dans la bouche. Son pénis dégoulinait de semence et j’ai tout léché et je suis allée me rincer la bouche mais quand je suis revenue, mon ami avait disparu et sur le guéridon, il y avait une liaisse de gros billets. Aucun problème, je me suis dite, tu as fait la pute ! Il m’était arrivé de penser à ces filles qui se donnaient contre de l’argent et je m’étais demandée aussi si j’aurais pu faire ce métier et là, je venais de le faire.Je suis retournée chez moi. J’avais gardé la carte de visite dans la main pendant tout le trajet et je la regardait et il n’y avait que ce numéro et je me demandais comment je pourrais faire pour retrouver ce type. J’ai attendu quelques jours puis j’ai appelé. Il m’a répondu. Je lui ai dit que je veux le revoir et il m’a répondu que je lui plais vraiment. Il a même ajouté qu’il adore me baiser en me précisant quand même que je suis une belle salope.Finalement, il m’a donné un autre rendez-vous. C’était dans un chic restaurant. Il m’a parlé de lui et moi de moi puis il m’a dit qu’il veut m’épouser. J’ai trouvé ça un peu rapide mais j’ai quand même accepté. Un peu plus tard, mon fiancé m’a avoué qu’il est un sex-addict. Je ne savais pas ce que c’était mais j’ai quand même compris quand il m’a mis la main au cul sur le boulevard puis il m’a montré des femmes qui pourraient lui plaire.- Et moi, je ne compte pas, lui ai-je demandé ?Il m’a répondu que pour lui, les femmes seront toujours des putains. Je lui ai répondu que je ne le ferai jamais payé mais il m’a dit que je sais escort bursa bien que les hommes paient toujours les services qu’on leur rend et à partir de ce jour-là, chaque fois qu’on a baisé, il m’a payée. Ça a fini par me faire une belle cagnotte et aujourd’hui encore, il continue à me payer bien que nous soyons mariés.Je pense aussi à tout ce qu’il faut que je fasse dans le sexe et je pense même qu’une putain n’en ferait pas autant vu tout ce que je fais pour mon mari. Le pire a été quand je me suis retrouvée enceinte. Ce n’était pas de lui parce qu’il est stérile mais d’un homme qu’il m’avait choisie. Il me fait aussi baiser avec des femmes mais j’ai vite compris que j’aime ça.Alors, pendant ma grossesse, plus mon ventre devenait gros et plus mon mari me baisait et plus il me faisait baiser avec d’autres partenaires, surtout féminines et ça m’a vraiment plu quand j’ai baisé avec des femmes enceintes. Gros ventre contre gros ventre, gros nichons contre gros nichons bien que j’ai beaucoup les filles minces qui ont de tout petits seins à la garçonne.Comme je vous disais, j’ai tout fait avec mon mari et je me demande parfois où il va chercher tout ça même s’il a une bibliothèque bien garnie de récits orientaux. Ces derniers temps, il sort beaucoup pour son travail et il me laisse seule. Heureusement nous avons une large bibliothèque de films de cul et j’aime beaucoup. Je les regarde avec ma femme de chambre et je baise aussi avec elle devant l’écran. Ça nous donne du tonus. Je la baise avec mon gode ceinture et elle en fait autant quand je lui prête. Elle m’encule aussi parce que je n’hésité pas à l’enculer.Je baise, je branle et je masturbe à tour de bras à me demander si je ne suis pas devenue plus imaginative que mon mari, moi qui était une fille sensible et timide et qui avait peur des garçons, il m’arrive de me faire prendre dans un gang-bang par une douzaine d’entre eux.Mais ce que je préfère quand même, c’est branler le sexe énorme de mon mari et de faire jaillir la semence qui va s’écraser au fond de ma bouche, sur mon visage et sur mes seins.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir