Belle

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

BelleMon histoire avec ma belle mère a complètement changé mon regard sur elle. Je pense que Françoise est une femme de 65 ans encore très désirable, délaissée par son mari, qui rêve de prendre du plaisir parce qu’elle aimait ça plus jeune et qu’elle a envie de jouir de nouveau. Nos petits jeux ont du déclencher chez elle une montée de désir. J’ai très envie d’accomplir ses désirs et de la faire jouir comme elle le mérite. Un soir ma copine m’a annoncé que ses parents sortaient avec des amis à Paris et ne voulaient pas reprendre leur voiture après diner, ils préféraient dormir chez nous. C’était un mardi et dans l’après midi j’ai reçu un sms de ma copine qui me disait qu’en fait sa mère viendrait seule vu que son mari n’avait en fait pas voulu sortir. Nous avons diné tous les 2 et après un bon film, ma copine m’a dit qu’elle allait se coucher comme elle devait se lever tôt le lendemain et que si ça ne m’embétait pas il fallait que j’attende le retour de sa mère pour lui ouvrir. J’ai dit bien sur sans montrer mon excitation. J’ai regardé la télé en me touchant le sexe en pensant à la chatte de ma belle mère que j’avais léchée pendant son sommeil, il n’y a pas si longtemps. A 1h l’interphone a sonné. J’attendais la porte ouverte après avoir fermé la porte de ma chambre où ma copine dormait à point fermé. Ma belle mère est arrivée franchement ivre, elle a tout de suite enlevé son manteau en disant ces sorties m’épuisent et s’est jetée sur le canapé. Elle portait une robe noire assez courte avec un magnifique décolleté une sorte d’invitation à plonger mon regard, sa petite poitrine était moulée par un soutien gorge pigeonnant qui arrondissait chaque sein. Je me suis assis dans le fauteuil en face et de là ou j’étais je voyais ses cuisses, son collant noir mettait bien en valeur ses belles jambes et en regardant mieux j’ai vu qu’elle portait des bas et pas un simple collant. Je voyais le haut de ses bas en dentelle et un peu de la peau de ses cuisses. J’ai imaginé qu’elle portait un porte jarretelle à l’ancienne. Elle m’a raconté sa soirée au théâtre et le diner bien arrosé qui a suivi. Je l’écoutais sans me priver de mater je sentais mon sexe durcir dans mon pantalon thaï. Françoise aussi ivre et détendue m’excitait. Je n’ai pas pu m’empêcher de lancer, vous êtes superbe dans cette robe, elle vous va comme un gant. Elle a rigolé en se levant. Elle a réajusté sa robe et m’a dit je viens de l’acheter c’est la première fois que je la mets, je suis contente que mon gendre apprécie, je suis sensible à ton avis parce que je sais que tu apprécies les belles choses. Quand je l’ai acheté j’ai trouvé qu’elle était un peu trop décolletée mais la vendeuse m’a convaincue qu’elle m’allait vraiment bien. Et en fait ce soir j’ai adoré sentir le regard des hommes qui ne se privaient pas de regarder ma poitrine, c’est vrai que c’est un beau décolleté. Elle s’est penchée en avant face à moi, son décolleté m’offrait une magnifique vision de son soutien gorge moulant ses seins. Je lui souriais sans rien dire. Elle s’est redressée en disant depuis que tu m’as touchée ça m’a donné des ailes, j’ai envie de plaire comme autrefois, je t’avoue que je me suis même un peu lâchée ce soir, je parie que tu penses que ta belle mère a mis un classique collant noir mais en fait pas du tout j’ai ressorti des bas et un porte jarretelle que je ne mettais plus depuis longtemps. J’ai fait l’étonné et j’ai dit bravo quelle bonne idée, je suis sur que vous le portez bien, j’adorerai voir ça. Elle m’a dit tu me nevşehir escort fais faire n’importe quoi, elle s’est approchée de moi et a soulevé doucement sa robe en me souriant. Petit à petit j’ai vu ses cuisses moulées par les bas noirs apparaître, puis la dentelle des bas tenus par un porte jarretelle noir, elle a remonté sa robe au dessus de sa taille. Je voyais la peau de ses cuisses et sa culotte, je bandais comme un fou, j’étais prêt à bondir sur elle. Elle m’a dit alors pas mal pour une femme de mon age. J’ai dit alors là j’adore ce porte jarretelle noir avec ces bas noirs vous donne un coté sexy incroyable mais je pense que ce qui me fait le plus d’effet c’est votre culotte en dentelle qui est vraiment transparente. Elle a passé ses mains sur son sexe et m’a dit tu as vu on voit même les poils de mon pubis. On a rigolé elle a baissé sa robe et m’a dit on arrête là je suis fatiguée et saoule, je veux me coucher. J’étais fou, mais je n’ai rien fait. On a déplié le canapé elle a pris son sac et est partie se changer dans la salle de bain. J’étais tout seul dans le salon, je me suis caressé. Je me suis dit qu’il était temps de se coucher mais en me dirigeant vers ma chambre j’ai vu la porte de la salle de bain entrebâillée en approchant doucement j’ai vu Françoise en culotte et en soutien gorge en train de se brosser les dents. Sa culotte en dentelle me laissait voir la raie de ses fesses et comme son soutien gorge bougeait avec les mouvements de son brossage, ça m’a rendu dingue. J’ai touché mon sexe dur en la regardant, elle ne remarquait rien. Elles s’est démaquillée, a enlevé son soutien gorge, elle s’est caressée les seins avec douceur, j’ai failli jouir alors je me suis arrêté. J’ai fait semblant d’arriver à l’instant et j’ai dit Françoise je vais me coucher, elle s’est retournée les mains sur les seins en disant tu fais bien mais tu aurais pu frapper je suis presque toute nue. J’ai dit c’est une belle vision avant de dormir et je suis parti. Je n’arrivais pas à m’effacer la vision de ma belle mère à moitié nue, je bandais et je ne m’endormais pas. Ca faisait une bonne demi heure que ça durait alors je me suis levé, toute les lumières étaient éteintes, l’envie de trouver ses dessous était très forte j’ai pris mon téléphone et j’ai éclairé mes pas jusqu’au salon, Françoise dormait comme une souche, j’entendais même un léger ronflement. J’ai cherché le sac au trésor un moment, et victoire je l’ai vu non loin du canapé je me suis approché doucement pour le prendre mais la vision de ma belle mère endormie sur le dos m’a fait changer d’avis. Elle avait une jambe nue qui sortait à l’extérieur du drap, j’ai doucement tiré le drap jusqu’à ses pieds. Elle portait une tunique beige en coton assez moulante avec une rangée de boutons qui descendait jusqu’en bas, elle lui arrivait mi cuisse et me laissait voir presque toute ses cuisses. J’étais si excité que je me suis lancé et j’ai écarté une de ses jambes, elle n’a pas bougé, j’ai remonté sa tunique sur ses hanches. Elle n’avait pas de culotte, j’ai vu son minou poivre et sel avec ses lèvres roses que j’avais adoré lécher. Françoise a vraiment une belle petite chatte pour son age, de la voir les jambes écartées le sexe offert m’a rendu dingue. Je bandais, j’ai baissé mon pantalon j’étais nu face à elle la bite toute dure, et je voulais aller plus loin. Ses petits seins étaient serrés par le tissu, j’ai défait ses boutons délicatement et j’ai écarté sa tunique, elle était maintenant toute nue les jambes écartées escort nevşehir et les seins offerts. J’étais excité comme un fou, j’ai posé ma main sur ses seins et j’ai touché ses tétons. Elle a bougé dans son sommeil en poussant un petit gémissement, je me suis arrêté aussitôt. J’ai attrapé son sac je me suis assis dans le fauteuil et j’ai fouillé. Il y avait sa culotte, son soutien gorge et le porte jarretelle. J’ai senti son soutien gorge en premier, il sentait son odeur mélangée au parfum qu’elle porte, j’ai enroulé le porte jarretelle autour de ma bite pour me branler. J’ai senti l’intérieur de sa petite culotte en même temps. J’ai tout de suite reconnu cette divine odeur, c’était l’émanation du minou de ma belle mère. J’ai léché sa culotte en la regardant dormir à poil, c’était divin. Je me suis levé la queue à la main, je l’ai approché de son visage. J’ai écarté ses jambes et j’ai caressé sa chatte qui est très vite devenue humide, j’enfonçais mon doigt dans son minou, elle écartait les jambes en gémissant sans pour autant se réveiller. Je ne pouvais pas me contrôler et je sentais que j’allais jouir. Je ne savais pas si il fallait que je m’arrête ou que je prenne mon plaisir en éjaculant sur elle au risque de la réveiller. En même temps que j’accélérais ma branlette, j’enfonçais encore plus mes doigts dans son minou offert et trempé. Elle poussait des gémissements de plaisir encore plus soutenus et j’ai joui sur les cuisses et la chatte de ma belle mère. Elle n’a pas bougé d’un poil pendant mes nombreuses giclées. J’ai éclairé avec mon téléphone pour mieux voir mon sperme sur elle. J’ai remonté son drap et je suis allé me coucher. Je me suis endormi aussitôt. Quand je me suis réveillé il n’y avait plus personne à la maison, j’étais déçu de ne pas avoir pu baiser ma belle mère. J’ai écouté les messages de mon téléphone, et là surprise il y avait un message de Françoise qui disait qu’elle était aller faire du shopping et que ça lui ferait très plaisir si on déjeunait ensemble. Je lui ai envoyé un sms avec l’adresse d’un restaurant non loin de chez moi. J’ai reçu un ok aussitôt en réponse. J’étais déjà à table quand elle est arrivée, elle avait de nombreux sacs et surtout une robe blanche très près du corps. Elle était bandante, ses seins et son cul étaient moulés par le tissu. Quand elle est allée se laver les mains j’ai vu ses fesses bouger à chaque pas, elle avait une culotte blanche qui se voyait carrément, sa tenue était vraiment coquine. J’ai commandé une bouteille de rosé sans lui demander son avis, je lui servais des verres sans arrêt et on a fini la bouteille dès l’entrée. On discutait de tout et de rien, l’alcool a tout de suite installé une bonne ambiance. C’est elle qui a commandé la deuxième bouteille, on commençait à être bien saouls. A la fin du repas je lui ai proposé de boire le café à la maison sur le balcon. Elle a accepté et nous sommes rentrés chez moi, je portais ses sacs de courses et elle m’a pris par le bras, j’adorais ça. J’ai préparé le café je me suis assis à coté d’elle. Sa robe était vraiment sexy, je voyais son soutien gorge sous le tissu et ses cuisses vu que sa robe était remontée quand elle s’était assise. J’avais très envie que tout ça dé****. On a discuté, elle m’a dit je me suis inscrite dans un club de gym et que ça fait un bien fou de sentir son corps revivre, il était temps à 65 ans de prendre soin de mon corps. Elle m’a dit je me suis inscrite aux abdos fessiers et à un cours de pilâtes, mon cul a toujours été nevşehir escort bayan mon point fort avec les hommes et je ne veux pas que ça s’arrête maintenant. Je sens qu’il se ramollit et ça m’embête. Elle s’est levée d’un coup, s’est retournée et m’a dit regarde il est encore pas mal, non ? Elle serrait les fesses et les relâchait pour me prouver le bien fait de ses cours. Son cul emprisonnait le tissu et m’offrait une belle vision de son postérieur, elle s’est assise dans le fauteuil en face de moi. J’ai dit ça marche vous pouvez continuer, je ne sais pas si votre mari s’en rend compte mais moi je vois bien que vos jolies fesses surplombent vos jolies jambes. Elle s’est caressée les cuisses, en disant tu as raison je sens que mes jambes retrouvent le galbe de ma jeunesse. Vous pouvez continuer la gym il n’y a pas de doute la dessus, vous êtes ma belle mère mais ça n’empêche pas qu’un homme comme moi vous trouve bien faite. Vous savez bien que vous me plaisez et que j’adore voir vos seins qui pointent comme maintenant. Elle s’est touchée la poitrine et m’a dit tout ça m’excite je l’avoue. Je sens que je suis toute mouillée entre mes cuisses, elle a écarté les jambes, je voyais sa culotte blanche. Je sais bien que tu aimes mes culottes, regarde celle ci est très mignonne. Elle m’offrait une vision magnifique les jambes écartées comme ça. J’ai posé mes mains sur ses cuisses je l’ai caressée je suis remonté jusqu’à sa culotte et j’ai passé ma main sur son sexe. Elle a écarté les cuisses de plus belle en gémissant. Je me suis levé je l’ai attrapé par les mains et je l’ai forcé à se lever elle s’est laissée faire. Je l’ai retournée et je me suis collé à elle. J’ai dit Françoise j’ai envie de vous enlever votre robe pour vous voir en dessous et vous toucher pour vous donner du plaisir. Elle m’a dit fais ce que tu veux je ne m’y opposerai pas. J’ai enlevé sa robe j’ai peloté ses seins que j’ai sorti de son soutien gorge, elle frottait ses fesses contre mon sexe qui devenait dur. Elle adorait ça. J’ai baissé mon pantalon et mon caleçon, ma bite en érection s’est glissée entre ses fesses tout naturellement. Je l’ai poussé en avant elle a poussé un cri de plaisir, son cul offert moulé dans sa culotte blanche m’a rendu dingue, j’ai glissé ma bite dure sous sa culotte en commençant des va et vient. Je sentais son minou tout ouvert. Elle gémissait comme une vraie salope et à un moment elle m’a dit vas y baise moi j’ai envie de sentir ta queue dans ma chatte. J’ai baissé sa culotte, les lèvres de son sexe étaient trempées, d’elle même elle a écarté ses fesses. J’ai frotté ma bite sur son minou. Allez j’en peux plus prends moi je suis ta belle mère mais je suis aussi une femme qui veut se faire prendre, mets ta queue bien profond dans mon sexe et fais moi jouir. J’ai attrapé sa taille et j’ai enfoncé ma bite dans son minou. J’ai baisé Françoise comme un fou. Elle me disait putain j’aime ça c’est trop bon tu vas me faire jouir. J’ai accéléré mes coups de butoirs et elle a joui comme une vrai salope. Je l’ai jeté sur le canapé et je me suis approché la bite à la main près de son visage. Elle était aux anges, j’ai ouvert sa bouche et j’ai dit sucez moi j’ai aussi envie de jouir. Elle m’a taillé une pipe divine, très vite j’ai senti que j’allais jouir. J’ai sorti ma queue et j’ai joui abondement sur son visage. Elle sursautait à chaque giclée, elle me regardait en ouvrant la bouche. Mon sperme allait sur ses lunettes et dans sa bouche. C’était trop bon. Après un moment de repos, elle m’a dit il faut que je rentre chez moi mais je t’avoue que j’ai pas eu autant de plaisir depuis des années et je ne veux pas qu’on en reste là. Elle est partie en me laissant avec plein d’images torrides en tête. Il me tarde de la baiser de nouveau.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir