secrétaire…. mais pas queue (chapitre 1/3)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

secrétaire…. mais pas queue (chapitre 1/3)Bonjour, secrétaire personnelle de Maître BERTRAND, avocat d’affaires, j’écoute ?Je m’appelle Sandrine, 40 ans, mariée, sans enfant. Je suis secrétaire dans un cabinet d’avocats spécialisés en affaires financières. Je suis heureuse en couple, en bonne santé, et pleinement épanouie dans ma carrière professionnelle et avec mes ami(e)s. Même si la crise économique a réduit le salaire du couple, on arrive à garder un certain train de vie sans se restreindre. Le cabinet dans lequel je travaille est assez important et je vois des gens de la haute société passer régulièrement. Je dois avouer que certains d’entre eux ont déjà tenté de m’aborder plus…personnellement, par des cadeaux et même des invitations, mais je refuse poliment et délicatement. Il y a par exemple M. xxxxxxx, responsable d’un gros projet immobilier, qui me fait régulièrement des avances. Quelque part je me dis que c’est un peu le jeu, mais heureusement qu’il ne vient pas tous les jours, ça aurait été pénible.On me trouve belle généralement. Je mesure 1m75 pour 63kg. Assez fine et athlétique, j’ai des formes généreuses, que mon mari aime beaucoup. Au travail, je suis toujours habillée de manière sobre mais agréable. Je suis souvent en jupe crayon, chemisier, petite veste et talon haut. Mon maquillage est généralement coloré mais pas flashy.Mon mari, Emmanuel, est architecte. Avec la crise économique, il y a eu de nombreuses constructions qui ont été annulées. Du coup, il y a moins de rentrée d’argent, et lui, est moins souvent occupé par son travail. Il est grand 1m90, plutôt maigre, güvenilir canlı bahis siteleri très sportif, habituellement très conquérant, mais je dois avouer que ces derniers temps, il semble fatigué. Quelques semaines plus tard, je me rends compte qu’il retrouve de l’énergie, il se remet au sport, il est plus joyeux, plus entreprenant quand on fait l’amour… Lorsque j’en parle à mes amies, elles me rétorquent qu’il y a anguille sous roche : soit il a une maîtresse, soit il a trouvé du boulot. N’ayant aucun reproche à lui faire sur une éventuelle infidélité, je me dis que ça doit être au niveau boulot. Un soir, je rentre du boulot, mon mari travaille sur la table de la salle à manger avec M. xxxxxxx à côté de lui, le même qui me fait régulièrement des avances à mon travail. Je ne sais pas quoi faire, comment réagir, je n’ai jamais signalé à mon mari ce genre de débordements, et je ne peux pas caché le fait que je connaisse Stéphane xxxxxxxx. D’ailleurs, il vient vers moi avec un large sourire me dit « Sandrine ! comment vas-tu ? ». Et me voilà à expliquer à mon mari que Stéphane est un client important du cabinet. Lui m’explique que Stéphane veut faire appel à lui pour le projet immobilier qu’il met en place. Tout le monde semble content, on ouvre même une bouteille de champagne… Bon, je dois m’être trompée. Tout va bien et tout semble aller pour le mieux.Du coup Stéphane est de plus en plus souvent à la maison, ou restaurant avec nous, et même en week-end parfois. Si au début, sa présence n’était pas gênante, j’ai expliqué à Emmanuel que la vie professionnelle güvenilir illegal bahis siteleri ne devait pas interférer avec notre vie de couple. Il comprenait et tentait de mettre un frein à toutes ces rencontres. Les rencontres commençaient effectivement à s’espacer, mais voilà que Stéphane, quand on se voyait, me faisait de plus en plus de réflexions sur ma tenue, ma toilette, mon décolleté, mes jambes… Il trouvait toute sorte d’excuses pour m’effleurer voire me caresser. Non, s’en est trop. J’explique la situation à mon mari. Ni une, ni deux, celui-ci en arrive aux mains avec Stéphane. Sans vouloir en arriver là, je suis fière d’avoir un mari qui prend ma défense quoiqu’il en coûte. Toute coopération est bien sûr interrompue. Du point de vue professionnel, Emmanuel en est revenu au même point. J’étais un peu honteuse d’être la cause de ce retour en arrière. Du coup, j’essayais d’être encore plus gentille, et surtout je ne voulais pas qu’on ait à revivre ces moments difficiles. J’étais plus câline et sexuellement nous avons essayé des choses nouvelles. Par exemple, alors que nous faisions l’amour tendrement un après midi, je lui ai susurré à l’oreille mon désir de lui tailler une pipe. C’était la première fois que je le faisais, ça m’a beaucoup plus et excité aussi. Sentir ce chibre tendu à l’extrême dans ma bouche, utiliser ma langue pour fouiller chaque recoin de son sexe, le sentir souffler quand je lui mordille le gland…hummm quel délice.Peu de temps après, Stéphane apparait à mon travail, il avait un rendez-vous avec Maître BERTRAND. J’ai été güvenilir bahis şirketleri un peu froide, mais suffisamment cordiale et aimable pour éviter de faire remarquer que quelque chose s’était passé. Durant le rendez-vous, Maître BERTRAND me demande de venir dans son bureau. J’entre et referme la porte derrière moi. Il me dit alors :- « Sandrine, êtes-vous satisfaite de votre poste ? » – « Bien sûr, Maître .»- « Alors remontez votre jupe .»J’ai cru que j’allais m’étouffer. Je suis resté là, bête, abasourdie par cette demande inattendue. Stéphane s’était retourné, et je voyais son regard lubrique et amusé, tel un môme faisant un caprice pour obtenir ce qu’on lui a refusé. Comme il voyait que je ne bougeais pas, Maître ajouta :-« Nous voici devant un choix important Sandrine, soit vous êtes remerciée pour vos services, soit vous ajoutez une corde à vos talents. Mais il me faut une réponse immédiatement, ma chère. »J’ai réfléchi vite, à mon Emmanuel, à notre vie si je perdais mon boulot… Il a sacrifié son avenir professionnel pour moi, je peux peut-être faire ça pour nous. Résignée, je soulève ma jupe. J’ai vu le petit sourire humiliant de Stéphane. Il se lève et s’approche de moi. Je ferme les yeux, je sens son souffle dans mon cou, sa main s’insinue dans ma culotte, je me contracte mais ses doigts vont jusqu’à caresser mon vagin. Il retourne s’assoir. Ce moment fût horrible. Maître BERTRAND me dit alors :- « Vous avez fait le bon choix Sandrine. Je suis sûr que vous allez développer des talents qui raviront M. xxxxxxxxx . Je vous remercie. » Et je sors au plus vite de ce bureau. Que voulait-il dire par là ? c’est la première humiliation d’une longue série ? Je n’espère pas sinon je … je … je ne sais pas. Faut-il le dire à Emmanuel ? je ne sais pas. Il vaut mieux oublier tout ça. En rentrant ce soir-là, j’ai baisé mon homme avec fougue, comme pour laver ma chatte de ces sales doigts.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir